Août 2020, redoubler d’efforts

visite sur un rucher Confidences d'Abeilles

En juin on s’est échauffés, en juillet on rentrait dans le dur, en août on n’a rien lâché et ce fut intense.

Au début du mois, il nous restait la récolte à faire sur l’ensemble des ruchers de production, la transhumance de ces colonies vers les emplacements hivernaux, les essaims à créer, le complément nourriture à leur apporter, des reines à remplacer, les traitements à débuter, et l’extraction des miels. Bref, un sympathique programme résumé ci-dessous.

Récolte des miels

récolte du miel Confidences d'Abeilles dans la Dombes

Dombes ⭐️ ⭐️
Elle a débuté le 3 août dans la Dombes avec les quelques ruches que nous avions laissées en test à côté des champs de tournesols. De manière assez surprenante, cela a plutôt bien fonctionné, les étangs, qui se sont dramatiquement asséchés, ont laissé pousser diverses fleurs à la place de l’eau et les abeilles ont pu en profiter. On les soupçonne aussi d’être allées chercher de belles quantités de nectar sur les ronces (même si c’était tard dans la saison) puisque le miel est d’une belle et intense couleur rousse.
Récolte réservée aux parrains en priorité.

Bugey ⭐️
Elle s’est poursuivie avec la quarantaine de ruches placées dans le Bugey et sur lesquelles nous comptions pour produire du miel de sapin. On l’anticipait en juillet, c’est la douche froide. L’intense chaleur et le manque de précipitations ont traumatisé les plantes. Plus de fleurs et très peu de miellat à collecter pour les abeilles. Résultat : une production limitée et des ruches affaiblies.
Récolte réservée aux parrains en priorité.

Massif du Lubéron ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

champ de lavande Confidences d'Abeilles lubéron

Changement de décors, changement de difficulté aussi. Si l’année fut excellente pour le miel de lavande, Mickaël et Gaëtan ont dû s’employer 2 jours de suite pour réaliser la récolte. On y reviendra en détails dans un article à venir. Impensable pour eux d’attendre l’extraction pour goûter ce miel si clair, si parfumé, et c’est donc sur le terrain qu’ils l’ont dégusté pour la première fois. « Une révélation », « une douceur et une saveur unique », bref l’équipe est d’accord pour dire que c’est la plus belle réussite de l’année.

miel de lavande Confidences d'Abeilles

Nicolas est venu prêter main forte sur la longue journée qu’a duré l’extraction. Armés de leur fourchette à désoperculer, les deux frères ont retiré manuellement les opercules qui emprisonnaient le miel avant de le faire jaillir dans l’extracteur. Un travail extrêmement long, mais le résultat en vaut largement la peine.

Les aléas du métier font bien les choses puisqu’en ayant oublié de mettre 4 cadres dans une hausse, nous avons eu la surprise de trouver 4 beaux rayons entièrement édifiés par les abeilles. Prélevés, nous les avons découpés pour les proposer en miel en rayon.

rayon de cire et de miel français de lavande dans une ruche Confidences d'Abeilles

Miel et miel en rayon disponibles ici.

Bourdeau ⭐️⭐️
La série de récoltes s’est achevée avec le rucher de Bourdeau où les abeilles ont trouvé des sources de nectar en forêt, sur la renouée du Japon, ainsi que dans les jardins proches. C’est un miel des Alpes proche de celui qu’on fait dans les bauges : foncé, liquide, avec du caractère.
Miel disponible ici.

Transhumance

champ de luzerne devant un rucher Confidences d'Abeilles

Son rôle est double : offrir un environnement plus favorable aux abeilles (nouvelles ressources florales, eau, température adéquate) et placer les colonies sur les ruchers d’hiver. C’est à dire des ruchers réunissant un ensemble de facteurs facilitant le développement automnal, printanier, ainsi que le travail des apiculteurs. Les dernières déconvenues subies en Haute-Savoie avec les fortes variations de température nous incitent à privilégier des zones avec des deltas moindres. C’est pour ça que nous sommes présents dans le Sud et autour de Lyon.

Immédiatement après avoir retiré les hausses des ruches placées à 900 m d’altitude au milieu des champs de lavande, nous les avons descendues au pied du Lubéron, le long de la Durance. Les abeilles ont ainsi pu retrouver facilement de l’eau (8 semaines sans la moindre goutte avant ça) et les champs de luzerne étaient sur le point de fleurir : de quoi parfaire les réserves hivernales. Les colonies étaient tellement belles après le séjour sur la lavande que nous avons dû les diviser pour réussir à sortir les ruches et les transporter. 50 à 70kg par ruche sans hausse ! En prélevant 4 cadres pour faire des essaims, nous avons donné de la place à la reine pour pondre et du travail aux jeunes bâtisseuses. Elles vont donc pouvoir exploiter à fond la luzerne et maximiser leurs réserves.

Dans le Bugey, à 900 m d’altitude aussi, il était urgent de déplacer les abeilles qui ne trouvaient plus rien à butiner. Amenées dans la Dombes au milieu des étangs, elles ont retrouvé immédiatement de l’eau et du nectar sécrété par le lierre.

rucher Confidences d'Abeilles au bord d'un étang à côté de lyon

On est confiants pour elles puisque les gérants du domaine ont planté plus de 18 hectares de moutarde qui doit fleurir en octobre. Une source paradisiaque de nectar ! Elles ne manqueront pas de provisions cet hiver.

2 autres transhumances nous ont permis de regrouper des ruchers pour gagner en efficacité. Il en reste une importante à faire, mais nous cherchons encore le bon emplacement. D’ailleurs, le formulaire pour proposer vos terrains fonctionne toujours, il est accessible ici. N’hésitez pas à faire passer le lien 🙋‍♀️.

mise en place d'un rucher Confidences d'Abeilles à côté de lyon

Essaims

C’est dès le mois d’août que se prépare la saison suivante et que les questions suivantes se posent :

Combien de colonies en production l’année prochaine ? Combien d’essaims à créer sachant que la mortalité hivernale est de 20 ou de 30% ? Quelles reines ? Quel emplacement pour les essaims si on veut un développement rapide au printemps ?

On a retenu le sud pour la précocité et pour disposer d’essaims capables de peupler des ruches dès mars 2021 et donc de produire avec les premiers acacias. D’ailleurs, nous réservons une partie de ces essaims à la vente. C’est ici que ça se passe.

Malgré la pression qu’exercent les frelons et les pertes qu’ils infligent déjà, les jeunes colonies menées par de jeunes reines sélectionnées se développent bien. On poursuit l’accompagnement en vérifiant la ponte et la consommation du sirop apporté.

rucher d'essaims hivernés Confidences d'Abeilles, disponible mars 2021

Lutte contre le varroa

C’est l’ennemi numéro 1 des abeilles. Un petit acarien qui se fixe sur le corps (ou bien la larve ou la nymphe) et le pique pour se nourrir du tissu adipeux. La plaie devient un foyer infectieux qui entraîne des malformations et des maladies. Plus la pression (le nombre d’acariens) est forte, plus les abeilles sont touchées, moins la colonie est en bonne santé, moins elle est capable d’engranger du nectar, du pollen, de l’eau, ou encore de lutter contre les brusques changements de température (le nombre d’abeilles étant important). Il faut donc faire baisser au plus vite la pression pour que la préparation hivernale se déroule dans les meilleures conditions possibles et que les abeilles d’hiver soient en excellente santé. Dans quelques mois, nous allons tester pour la première fois d’utiliser un acide naturel, l’acide oxalique, pour lutter contre le varroa. Ce traitement hivernal, hors couvain, est une assurance supplémentaire et il libère vraiment les colonies.

Mais le varroa n’est pas le seul danger qui guette nos abeilles. Il y en a un beaucoup plus impressionnant qui rôde à l’extérieur de la ruche : le FRELON. Qu’ils soient européens ou asiatiques, leur présence est constante, leur appétit insatiable, leur nombre exceptionnellement élevé cette année ! Le combat s’annonce intense et nous avons bien l’intention de leur mener la vie très dure.

On vous en parle en septembre, en attendant voici le tableau de chasse de l’une de nos colonies.

10 frelons tués par les abeilles d'une ruche Confidences d'Abeilles

10 frelons européens (exclusivement) ont été trouvés au pied d’une colonie particulièrement ciblée par les frelons.

L’équipe Confidences d’Abeilles 🌺🐝


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés