Apiculture, ils ont fait le grand pas !

Vous rêvez de vous lancer dans l’apiculture ? Vous rêvez d’une ruche au fond de votre jardin avec laquelle vous produiriez votre propre miel ? Les abeilles vous fascinent et vous voulez les observer de plus près ? Alors lancez-vous ! Certes, c’est plus facile à dire qu’à mettre en pratique ?.  L’histoire de ces débutants devrait finir de vous convaincre.

Notre campagne de financement participatif s’était bien terminée puisque l’objectif initial que nous avions fixé fut dépassé de 10%. Nous nous étions alors donné pour mission de créer de nouveaux essaims à offrir à cinq novices en apiculture. C’est maintenant chose faite : Vincent, Mallory et Franck, Michel, Rolland et Sylvie ont récemment installé leur essaim sur leur propre rucher.

Revenons un peu en arrière, fin de l’été 2016, nous avions créé huit essaims avec de vigoureuses et jeunes reines. Bien aidés au départ nous avions bon espoir de les voir prendre leur envol ce printemps ci. Malheureusement, seuls six ont réussi à passer la période hivernale sans encombre.

cadres dans ruche enfumoir et ruche

Il a fallu être très vigilant au cours du printemps. En effet, ces « jeunes » colonies avaient besoin de provisions supplémentaires mais trop leur en donner aurait attiré les convoitises d’autres colonies ; si le pillage se déclenche, c’est la fin de la colonie.

Pour aider ces nouvelles colonies à lutter contre les froidures hivernales nous les avions installées deux par deux par ruche ; chacune occupant une moitié. Il a donc fallu transvaser les colonies dans les ruches que les apiculteurs en herbe allaient ramener chez eux. L’opération s’est déroulée au cours d’une belle après-midi ensoleillée. Quelques jets de fumée pour prévenir la colonie, on pose les nouvelles ruches à la place de l’ancienne et on transvase les cadres. Les futurs apiculteurs ont pu s’assurer de la qualité des essaims et admirer la belle reine marquée d’un joli point blanc. 

ruches et cadres


Depuis la ruche initiale à gauche nous transférons la moitié des cadres (1 colonie donc) dans la nouvelle à droite.

 Une fois le soleil couché, l’entrée des ruches fut bouchée, les ruches chargées dans les voitures et nos valeureux novices ont pris le chemin du retour pour installer rapidement leurs nouvelles protégées. Depuis tout semble aller pour le mieux et les colonies profitent des bonnes conditions climatiques pour se développer.

 L'équipe Confidences d'Abeilles


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés