La reine des abeilles : une vie toute tracée !

Reine des abeilles et ouvrières

Des ouvrières et la reine marquée en bleu sur un cadre de ruche.

L’abeille sociale (Apis mellifera) vit en très larges groupes, le nombre d’individus pouvant aller jusqu’à 50 000 en période estivale ! Parmi ces derniers, on distingue une reine, quelques milliers de faux-bourdons et une écrasante majorité d’ouvrières. En savoir plus sur la vie dans la ruche

Au sein de la colonie, la reine joue un rôle majeur en matière de survie. En effet, elle est la seule abeille fertile du groupe, mères des dizaines de milliers d’ouvrières. Par ailleurs, certaines espèces d’abeilles n’ont pas de reine. C’est le cas des abeilles solitaires, par exemple.

Comment devenir reine ?

En période d’essaimage ou à la mort de la précédente reine, les abeilles vont choisir entre 3 et 5 larves, afin que l’une d’elles devienne leur reine. Au départ, tous les œufs sont identiques ; la reine et les ouvrières partagent donc les mêmes gènes. Toutefois, la première accédera au trône et dirigera la colonie, tandis que les autres travailleront sous les ordres de cette dernière pour son bien-être.

Ainsi, l’avenir des abeilles est déterminé par la nourriture qu’elles reçoivent dès l’éclosion. La plupart des larves sont nourries à la gelée royale pendant les 3 premiers jours de leur vie, puis adoptent une alimentation à base de miel et de pollen. Les reines, quant à elles, sont nourries exclusivement à la gelée royale de leur naissance à leur mort. Cet aliment particulier, aussi appelée lait d’abeilles, est une substance gélatineuse, de couleur blanche aux reflets nacrés. Secrétée par les jeunes abeilles de la ruche, elle est produite par mélange de pollen et d’une sécrétion issue de glandes contenues dans leurs têtes (hypopharyngiennes et mandibulaires).

Gelée royale

Gelée royale

Quelles différences entre la reine et le reste de la colonie ?

L’abeille reine est reconnaissable à l’aide de plusieurs éléments, tels que sa couleur (bronze).

De l’extérieur, elle est plus grande que les autres abeilles de la colonie. En effet, la longueur de son corps peut atteindre jusqu’à 20 mm, tandis que celui des ouvrières ne dépasse pas les 15 mm. De même, elle possède un plus grand abdomen et son dard est nettement plus lisse, en plus de pouvoir servir plusieurs fois. Sa démarche est également plus lente que celle des butineuses. Au niveau de sa tête, les yeux de la reine sont pourvus de moins de facettes, son système olfactif est moins développé et sa langue plus courte.

En ce qui concerne la durée de vie, celle de la reine est comprise entre 3 et 5 ans. A contrario, une ouvrière d'été vit en moyenne entre 5 et 6 semaines, et une ouvrière d'hiver entre 5 et 6 mois.

Enfin, la reine est la seule abeille féconde au sein de la colonie. Nourrie à la gelée royale tout au long de sa vie, elle dispose d’un métabolisme extraordinairement actif : en saison de ponte, elle peut produire jusqu’à 2000 œufs par jour ! Par ailleurs, contrairement aux butineuses, la reine est dépourvue d’organes de succion, et ne récolte donc pas de pollen ou de nectar.

 Reine des abeilles et ouvrières

La vie de reine

Dès la naissance, la future reine va s’affirmer face aux autres larves choisies pour accéder au trône. La première larve à éclore commence donc par tuer ses concurrentes, encore dans leurs cellules, afin de devenir la seule et unique reine de la colonie.

Après s’être reposée pendant 3 jours, l’unique survivante entame son vol nuptial. Durant ce vol très rapide, elle attire l’ensemble des mâles de la colonie, s’accouple avec une dizaine d’entre eux et les achève ensuite. Ainsi fécondée, elle se proclame reine et dépose les œufs dans les cellules construites par les ouvrières au préalable, et ce durant toute sa vie.

Au bout de quelques années, la reine perd le liquide séminal qu’elle avait en réserve. Elle ne parvient donc plus à pondre et devient « bourdonneuse ». Par conséquent, la colonie, qui ne peut vivre sans reine féconde, cesse de la nourrir et se lance à la recherche d’une nouvelle reine. La vieille reine est ainsi mise en exil, avec quelques abeilles fidèles.

 

SOURCES :


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés