Les plantes mellifères : Sans elles, pas de miel !

Qu’est-ce qu’une plante mellifère ?

Du latin mellifer, de mellisle « miel », et de ferre, « porter », l’adjectif qualifie les insectes capables de porter ou de produire du miel ; par extension aux plantes, il désigne les plantes qui donnent en abondance du nectar et du pollen accessibles aux abeilles. Il existe plusieurs espèces d’abeilles parmi lesquelles Apis mellifera qui transforme le nectar récolté en miel. Nous ne parlerons que de celle-ci par la suite puisque c’est elle qui peuple nos ruches.

sainfoin_plantes_mellifères

Les plantes produisant du nectar en abondance sont nombreuses, mais seule une partie d’entre elles peuvent être butinées par les abeilles ; en effet, en raison de leur morphologie (taille du corps, longueur de la trompe) elles ne peuvent pas atteindre les sources de nectar de certaines fleurs.
Enfin, certaines espèces de plantes comme le coquelicot ne produisent pas de nectar, mais elles produisent d’importantes quantités de pollen, elles sont donc très visitées par les abeilles.
Pour résumer : dans le milieu apicole, une plante mellifère, c’est une plante exploitable par les abeilles.

Du nectar au miel, un fastidieux travail de... chimistes !

retour à la ruche

Ce n’est qu’après avoir butiné une centaine de fleurs de la même espèce que l’abeille, chargée de 40 à 70 milligrammes de nectar, retourne vers sa ruche. À son retour, elle est déchargée de sa récolte par les jeunes ouvrières à l’entrée de la ruche. Elles s’échangent alors le précieux liquide stocké dans le jabot, également appelé ‘estomac à miel’. Une fois transféré, le précieux nectar va être échangé plusieurs fois entre les abeilles avant de finir sa course dans une alvéole.

Ce procédé permet au nectar de s’enrichir en enzymes comme l’invertase, qui agit sur le saccharose pour le transformer en 2 sucres simples : le glucose et le fructose. Vient ensuite le tour du glucose, il est transformé par une seconde enzyme, la glucose-oxydase, en acide gluconique et en peroxyde d’hydrogène (destructeur de bactérie). La glucose-oxydase est donc un agent naturel de préservation qui protège le miel lorsqu’il mûrit dans son alvéole ou qu’il est dilué pour nourrir les larves d’abeilles.


Le nectar est une substance chargée en eau qui demande à être déshydratée pour devenir du miel. Les abeilles l’étalent de nombreuses fois sur leur langue, en couche très mince, pour favoriser l’évaporation. Après quelques jours, le miel contient ainsi moins de 18 % d’eau. À ce moment-là, les ouvrières le scellent dans une alvéole avec une fine pellicule de cire, l’opercule, et il est ainsi hermétiquement protégé.

Quelles plantes pour les abeilles ?

Une multitude de fleurs peuvent être exploitées par les abeilles, mais elles varient fortement en fonction de l'aire géographique. Petit tour d’horizon des 3 zones d’influence que l’on distingue : la montagne, la plaine, et le bord de mer.

Dans la plaine

Ce milieu que l’on peut ramener à tout sauf à la montagne et aux zones sous influence maritime, est très étendu. Forêts, bois, haies, prairies : la diversité florale y est maximale. On peut distinguer trois importants groupes de plantes.

abeille sur moutarde sauvage

Une abeille butinant de la moutarde sauvage

  • Celles qui sont arrivées avec les grandes cultures, les messicoles : coquelicot, bleuet, nielle des blés, ou la matricaire.
  • Celles qui poussent aux voisinages des habitations dans les milieux riches en azote comme pissenlit ou encore le trèfle blanc.
  • Celles qui sont cultivées dans les jardins et les différents espaces verts des villes : souci, muflier, phacélie, rose trémière, lys, tournesol, campanule, aster, jacinthe, noisetier, acacias, etc.

abeilles sur cerisier

Abeilles sur des fleurs de cerisier 

Dans la montagne

L’altitude est le principal facteur influençant la végétation. En effet, on dit souvent que pour une élévation de 100 m, on perd 0,7 °C, mais ce n’est pas tout, la période de végétation est elle aussi diminuée de 6 à 7 jours. Ceci entraîne un étagement des végétaux que l’apiculteur doit prendre en compte s’il souhaite déplacer ses ruches en montagne.

niveau de végétation en montagne

  • Entre 500 et 800 m, seule la pente modifie le paysage, on y retrouve les espèces végétales de plaine.

  • Entre 800 et 1700 m, le gel et les précipitations sont plus fréquents et favorisent le développement des forêts de sapins, de hêtres et d’épicéas. Les plantes mellifères souvent observées à cette altitude sont : l’épilobe, le lis martagon, l’arnica des montagnes, la gentiane, sarriette des montagnes, callune, bruyère ou encore framboisier et myrtille.

Abeille butinant une épilobe, crédit photo H.B

Abeille butinant une épilobe 📷 H.B 

framboisier

Abeilles butinant le framboisier 

  • On trouve aussi des cultures fourragères et des pâturages.

  • De 1700 à 3000 m, la température moyenne ne dépasse pas les 8 °C (sauf en 2019…) et les écarts entre la nuit et le jour sont importants. Il subsiste quelques conifères bien vite remplacés par quelques plantes mellifères tels que les rhododendrons, l’Edelweiss, ou encore le Génépi.

Les zones maritimes

Influencées par les courants marins, les zones maritimes bénéficient bien souvent d’un climat doux, avec des embruns chargés de sel. Cependant, le sol est bien souvent pauvre et accompagné de bourrasques violentes. Des conditions difficiles pour les plantes et nos abeilles, mais pas impossible.
On y trouve notamment l’amandier, l’arbousier (qui donne un miel fort en amertume et qui peut rappeler le café), le laurier-tin, le thym, le romarin, la lavande, ou encore le mimosa. 

abeille et thym

Abeilles butinant du thym 

Vous l’aurez compris, la prolifération de ces plantes conditionne la capacité pour les abeilles de se nourrir et donc de survivre. L’enjeu pour notre société est de ne pas créer des déserts mellifères et de favoriser le développement de plantes attractives pour les insectes pollinisateurs. Si vous souhaitez connaître les espèces mellifères à planter dans votre jardin pour les aider, on vous invite à lire cet article


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés